"Très vigilant" sur la fatigue des policiers, Macron veut "repenser" certaines méthodes d'intervention

Un policier, le 3 août 2019, lors d\'une manifestation de \"gilets jaunes\" à Paris.
Un policier, le 3 août 2019, lors d'une manifestation de "gilets jaunes" à Paris. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Le chef de l'Etat s'est ému des "blessures inacceptables" chez les policiers et chez les manifestants pendant le mouvement des "gilets jaunes".

Les déclarations du président ne devraient pas passer inaperçues au sein des forces de l'ordre, mobilisées en masse pour le sommet du G7 à Biarritz. Emmanuel Macron s'est dit, mercredi 21 août, "très vigilant" à propos de l'état de fatigue des forces de l'ordre. Au vu des "blessures inacceptables" chez les policiers et chez les manifestants pendant le mouvement des "gilets jaunes", le chef de l'Etat s'est également dit prêt à changer certaines pratiques.

"Cela doit nous conduire à repenser certaines méthodes d'intervention, à les relégitimer si besoin", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec l'Association de la presse présidentielle. Mais "je souhaite que la justice soit partout et la transparence avec", a-t-il poursuivi.

Des mesures sécuritaires exceptionnelles sont mises en place pour encadrer le sommet du G7, qui se tient du 24 au 26 août. Le dispositif de sécurité mobilisera ainsi 13 200 policiers et gendarmes, épaulés par des forces militaires.

Vous êtes à nouveau en ligne