Taché (LREM) "favorable aux quotas sur l'immigration de travail, mais pas sur l'immigration familiale"

France 3

Aurélien Taché, député LREM du Val-d'Oise, est l'invité politique du Soir 3 dimanche 20 janvier.

 "Les Français demandent à être entendus et il faut bien trouver des cadres pour le faire. Ceux qui veulent continuer à manifester ont le droit de le faire, mais c'est notre responsabilité de donner la parole à ceux qu'on n’entend jamais", explique Aurélien Taché. "A Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), je vais organiser les assises de la jeunesse avec des lycéens", cite le député La République en marche dans le Soir 3 dimanche 20 janvier.

"Les élus ont dit ce qu'ils avaient sur le cœur à Emmanuel Macron. Il peut aller discuter directement avec des citoyens, mais avec ceux qui veulent échanger, pas avec ceux qui n'ont pour seul mot d'ordre "Macron démission" ou qui manifestent avec des guillotines", estime-t-il.

Il faut "moderniser la démocratie"

Sur la question des quotas d'immigrés, "si c'est pour mettre des quotas sur l'immigration familiale ou de l'asile qui relève des droits de l'homme, ce serait une difficulté pour moi. Si on parle d'immigration de travail, je serais favorable à ce que le Parlement européen décide d'une immigration dans les secteurs où il y a des besoins" en main-d’œuvre, précise Aurélien Taché.

"On a fait beaucoup de choses pour moderniser ce pays, mais on n'a pas suffisamment modernisé la gouvernance et la démocratie. Je souhaite une série de mesures pour revitaliser la démocratie à l'issue de ce grand débat national", assure le jeune élu francilien.

Dans le pays, il y a "un souci de justice fiscale. Mobilité et citoyenneté sont les sujets qui préoccupent les Français", conclut Aurélien Taché.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne