Stanislas Gaudon (syndicat Alliance police nationale) : "le LBD est nécessaire"

FRANCE 3

Alors que le lanceur de balles de défense est critiqué, le porte-parole du syndicat Alliance police nationale, Stanislas Gaudon, est l’invité du Soir 3 afin d’évoquer le sujet.

Le lanceur de balles de défense est une arme qui fait polémique. Alors qu’elle a éborgné 12 personnes ces dernières semaines, certains la critiquent, dans le contexte des manifestations des "gilets jaunes". Stanislas Gaudon, porte-parole du syndicat Alliance police nationale, est invité sur le plateau du Soir 3 afin d’évoquer le sujet. "Rappelons le contexte dans lequel ces lanceurs de balles de défense sont utilisés. D’abord l’appellation flashball, il n’y en a quasiment plus et ils ne sont plus utilisés dans le cadre du maintien de l’ordre, notamment pas les unités spécialisées dans le maintien de l’ordre. Vous avez ensuite ce lanceur de balles de défense qui est une arme intermédiaire, il faut le rappeler non létale. Elle est nécessaire parce qu’elle permet, lors des manifestations très violentes, d’utiliser et de neutraliser parfois des individus qui n’hésitent pas à jeter des projectiles sur les forces de sécurité."

"Dans la police nationale, il n’y a pas d’impunité"

Stanislas Gaudon a ensuite évoqué la question des abus dans l’utilisation de cette arme. "S’il y a des manquements, ils sont sévèrement condamnés, parce qu’il y a l’IGPN, l’Inspection générale de la police nationale, qui mène ses enquêtes et les sanctions suivent. Parce que dans la Police nationale, il n’y a pas d’impunité, contrairement à la chaîne pénale, que nous critiquons d’ailleurs souvent."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne