Puy-en-Velay : des "gilets jaunes" jugés pour avoir incendié la préfecture

France 3

En décembre 2018, la préfecture de Haute-Loire était en feu. Des "gilets jaunes" sont accusés d'avoir incendié le bâtiment. L'audience prévue en janvier avait été renvoyée pour cause de grève des avocats. Cette fois, le procès s'est ouvert lundi 9 mars. 

L'audience, prévue en début d'année, avait été repoussée pour cause de grève des avocats, qui manifestaient contre la réforme des retraites. Cette fois, les débats se sont tenus lundi 9 mars au Puy-en-Velay (Haute-Loire). Des "gilets jaunes" sont accusés d'avoir incendié la préfecture en décembre 2018. "À l'extérieur du tribunal, une bonne trentaine de 'gilets jaunes' et de syndicalistes s'étaient rassemblés pour manifester leur soutien aux prévenus", explique la journaliste Valérie Riffard, en duplex devant la salle d'audience. 

Quatre hommes jugés pour l'incendie 

Quatre hommes sont poursuivis pour l'incendie du Puy-en-Velay le 1er décembre 2018 à l'occasion de la troisième semaine de manifestations des "gilets jaunes". "Si trois d'entre eux comparaissent libres, un quatrième homme, détenu dans le cadre d'une autre affaire, a refusé d'être extrait de sa cellule et a renoncé à être entendu en visioconférence", précise la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne