Près d'un an après le début du mouvement, quatre figures des "gilets jaunes" réclament une rencontre avec Emmanuel Macron

Des \"gilets jaunes\" écoutent Jérôme Rodrigues lors d\'une manifestation à Paris, le 20 avril 2019. 
Des "gilets jaunes" écoutent Jérôme Rodrigues lors d'une manifestation à Paris, le 20 avril 2019.  (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Cette entrevue, demandée lundi dans une lettre ouverte au président de la République, est souhaitée "avant le 16 novembre", veille du premier anniversaire du mouvement. 

Parce qu'"aucune réponse politique crédible n'a, à ce jour, été proposée", quatre figures des "gilets jaunes" ont réclamé, lundi 28 octobre, une rencontre avec Emmanuel Macron "avant le 16 novembre". Et la date n'a pas été choisie au hasard : il s'agit de la veille du premier anniversaire du mouvement de contestation.

Dans une lettre ouverte au président de la République, Priscillia Ludosky et Jérôme Rodrigues, aux côtés du chef d'entreprise Fabrice Grimal et du militant associatif Faouzi Lellouche, disent vouloir discuter "des multiples dérives en matière de maintien de l'ordre" et "du rôle de l'IGPN"

Ils souhaitent également lui "remettre en main propre le manifeste du 'vrai débat'", la plateforme de revendications créée par les "gilets jaunes", en opposition au grand débat national organisé l'hiver dernier par le gouvernement. "Vos annonces témoignent de l'absence de prise en compte des revendications qui s'y trouvent", estiment les signataires. Parmi elles, la "transformation profonde du système politique", le "renforcement du service public", la "justice fiscale" et une "écologie solidaire, accessible". Les quatre figures du mouvement rappellent que le site "a recueilli un million de votes" et fait émerger 59 propositions phares. 

Vous êtes à nouveau en ligne