Prélèvement des pensions alimentaires : "Du concret issu du grand débat", salue Marlène Schiappa

Marlène Schiappa en mars 2019. 
Marlène Schiappa en mars 2019.  (THOMAS PADILLA / MAXPPP)

La secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes a réagi à l'annonce d'Emmanuel Macron de confier aux CAF le recouvrement des persions alimentaires impayées. 

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes, a affirme jeudi 25 avril sur franceinfo, que le souhait d'Emmanuel Macron de confier aux caisses d'allocations familiales le recouvrement des pensions alimentaires impayées, est "du concret directement issu du grand débat". 

>>> Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron

"Cette demande est remontée d'énormément d'ateliers du grand débat", affirme la secrétaire d'État. "Ces échanges avec toutes les femmes, notamment celles que l'on a vues dans la mobilisation des 'gilets jaunes', ont permis de mettre en lumière le fait que le dispositif qui existe actuellement pour recouvrer les pensions alimentaires n'est pas suffisamment accessible, pas suffisamment rapide, et pas suffisamment efficace", ajoute la secrétaire d'État.

Marlène Schiappa estime que, même si les associations de défense des familles monoparentales œuvrent depuis des années pour un système de recouvrement plus efficace, "c'est un sujet qui a émergé pendant le grand débat, qui est devenu grand public." Selon l'Agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (Aripa), entre 30 et 40% d'entre elles ne sont actuellement pas versées

Vous êtes à nouveau en ligne