Pouvoir d'achat : les mesures de l'exécutif ont-elles eu un impact ?

France 2

Revenons sur l'origine de la crise des "gilets jaunes" débutée en novembre 2018. C'est le prix du carburant qui a fait l'objet des premières contestations, qui se sont étendues plus globalement au pouvoir d'achat. Le gouvernement avait injecté 17 milliards d'euros pour apaiser la colère. Un an après, les Français en ont-ils ressenti les effets ?

Il y a un an, partout en France, des ronds-points et des péages étaient occupés par les "gilets jaunes". Puis certaines manifestations sont devenues violentes. Le président de la République était intervenu à la télévision le 10 décembre 2018 pour lâcher du lest : abandon de la hausse de la taxe carbone, baisse de la CSG, défiscalisation des heures supplémentaires, hausse de la prime d'activité... Une première facture estimée à 10 milliards d'euros, avec, quelques mois plus tard, d'autres annonces. Résultat : un nouveau cadeau de 7 milliards d'euros.

Les Français ne sont pas satisfaits par les mesures du gouvernement

Du pouvoir d'achat supplémentaire ressenti par certains Niçois. "On a dû toucher 200 euros. Même si ce n'est pas une somme colossale, c'est déjà ça", explique un passant. Des "gilets jaunes" des Bouches-du-Rhône disent ne pas en avoir vu la couleur. "À part la taxe d'habitation, qui a baissé, autrement, l'EDF augmente", déplore une manifestante. Pour un syndicaliste de la CFDT, les réformes et baisses d'impôt ne se font pas encore sentir par la plupart des Français. "On commence à voir les premiers effets", concède-t-il néanmoins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne