Pouvoir d'achat : les familles monoparentales attendent un geste

FRANCE 3

Lundi 15 avril à 20 heures, le chef de l'État doit prendre la parole en direct à la télévision pour détailler ses réponses à la crise des "gilets jaunes". Les familles monoparentales espèrent des mesures pour améliorer leur quotidien.

Dans l'Eure-et-Loir, Stéphanie Hambleton vit seule avec ses deux enfants. Lundi 15 avril à 20 heures, elle sera avec ses amis devant la télévision pour écouter l'allocution du président de la République. "Gilet jaune" de la première heure, depuis cinq mois elle n'a raté aucune manifestation pour faire entendre la voix des mères célibataires. Stéphanie Hambleton travaille et gagne un peu plus de 1 350 euros net par mois, alors lorsqu'elle fait les courses, tout est compté.

Pour manger, elle ne dépense pas plus de 50 euros par semaine pour elle et ses deux enfants. Pas de sorties, plus de cinéma, dans cette famille, les petits plaisirs sont absents. La maman ne perçoit pas la pension alimentaire qui lui est due pour l'entretien de ses enfants. Avec 12 000 euros d'arriérés, son cas n'est pas isolé.

35% des pensions impayées

En France, au moins 35% des pensions sont impayées, 500 000 enfants seraient concernés. Stéphanie Hambleton souhaite que l'ancien système soit réformé et que son ex-mari soit contraint à verser la somme qu'il doit. Dans le cadre du grand débat, des pistes ont été avancées puis reprises par des députés de la majorité. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne