Paris : les commerçants se barricadent avant samedi 8 décembre

Voir la vidéo
FRANCE 2

L'Élysée redoute de grandes violences samedi 8 décembre à Paris. Les commerçants se calfeutrent et protègent leurs boutiques.

Dans le quartier de l'Arc de triomphe à Paris, tout ce qui est susceptible d'être utilisé comme projectile par les casseurs est retiré. À 48 heures de la grande manifestation de samedi 8 décembre, la zone est sous haute tension : les hôtels sont barricadés, les vitrines protégées et les commerçants sont inquiets. Garik Aharon, un concessionnaire de voitures, va fermer sa boutique, et pour ne prendre aucun risque, il a décidé d'aller encore plus loin en retirant certains véhicules. Certains commerçants ont même décidé de faire appel à des sociétés privées de vigiles. "Ils [les vigiles] vont rester dans le magasin et à l'extérieur du magasin", explique Clément Rozey, un manager de boutique.

Sécurité renforcée partout en France

Partout en France, le besoin en agents de sécurité a considérablement augmenté. "Notre demande a plus que doublé sur tout ce qui est commerces, hypermarchés, supermarchés et notamment en province," détaille Sofiane Aboubeker, président de Arecia sécurité. Les violences de samedi 1er décembre ont été chiffrées à 3 à 4 millions d'euros par la mairie de Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne