Narbonne : les "gilets jaunes" poursuivent leurs actions

À Narbonne, les "gilets jaunes" ne comptent pas s'arrêter et la population comprend leurs revendications. 

Sur le rond-point de Coursan à Narbonne (Aude), les retraités, artisans ou encore entrepreneurs qui manifestent ne comptent pas enlever leurs gilets jaunes. Car, bien plus que la taxe sur l'essence, ce qu'ils défendent sur ce rond-point, c'est leur niveau de vie, leur pouvoir d'achat, leur dignité pour certains. "On ne peut pas offrir quoi que ce soit à nos petits-enfants", témoigne une retraitée. Pour eux, qui se sentent délaissés, bloquer l'économie est un moyen de se faire entendre même si ceux qu'ils pénalisent partagent souvent les mêmes difficultés.

"La moindre petite chose peut nous faire basculer"

À Narbonne, les petits commerces du centre-ville ont vu depuis trois semaines un fort impact sur leur chiffre d'affaires, mais la solidarité est de mise. "Ils défendent une cause qui parle à tout le monde. C'est difficile parfois, je ne vous le cache pas, on est aussi dans la précarité et la moindre petite chose peut nous faire basculer", explique Julien Jean, membre de l'association des artisans et des commerçants des halles de Narbonne. Dans certaines boutiques, les retards de livraison dus aux blocages commencent à peser. Comme dans de nombreux centres-villes en France, les commerces se raréfient à Narbonne.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne