Nantes : rassemblements sous tension

France 2

À Nantes (Loire-Atlantique), les appels à manifester des "gilets jaunes" ont viré aux affrontements samedi 14 septembre.

Visages masqués, une dizaine de casseurs tentent de casser les portes d'un restaurant McDonald's. Samedi 14 septembre, plusieurs vitrines ont été brisées à Nantes (Loire-Atlantique). Ces débordements ont rapidement été maîtrisés par les forces de l'ordre, particulièrement préparées. Selon la préfecture, les manifestants étaient environ 1 900 dans la ville, à l'appel notamment de "gilets jaunes", mais aussi de militants contre les violences policières après la disparition de Steve Maia Caniço.

30 interpellations

Tous sont restés confinés sur le cours des 50-Otages, la seule zone autorisée. Face au risque de violences, de nombreux commerçants ont préféré fermer boutique. En amont du rassemblement, la police a saisi des mortiers d'artifice et un extincteur. Selon un bilan provisoire, les autorités ont annoncé l'interpellation de 30 individus et dénombrent quatre agents blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne