Mis en difficulté par les "gilets jaunes", les transporteurs routiers vont être reçus par le gouvernement

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, le 19 décembre 2018 à la sortie du palais de l\'Elysée, à Paris.
La ministre des Transports, Elisabeth Borne, le 19 décembre 2018 à la sortie du palais de l'Elysée, à Paris. (MAXPPP)

La Fédération nationale des transports routiers (FNTR) estime à quelque 2 milliards d'euros la perte d'exploitation pour l'ensemble du secteur.

"L'idée est de travailler avec eux sur l'identification des difficultés économiques (...) et les mesures qui peuvent être prises en soutien", résume un porte-parole du ministère des Transports. Le gouvernement va recevoir les transporteurs routiers début janvier pour une réunion consacrée aux difficultés rencontrées par les entreprises du secteur, particulièrement éprouvées par le mouvement des "gilets jaunes", a-t-on appris mercredi 26 décembre.

"Cette réunion permettra également d'aborder la participation de ce secteur professionnel au 'grand débat national'" organisé en janvier et février à la suite du mouvement des "gilets jaunes", a ajouté le porte-parole interrogé par l'AFP. La ministre des Transports, Elisabeth Borne, et la secrétaire d'Etat à l'Economie, Agnès Pannier-Runacher, représenteront le gouvernement lors de cette rencontre. 

"Des entreprises sur le point de déposer le bilan"

La Fédération nationale des Transports routiers (FNTR) estime à quelque 2 milliards d'euros la perte d'exploitation pour l'ensemble du secteur liée aux "gilets jaunes". "Certaines entreprises, dont des entreprises de transport, sont sur le point de déposer le bilan", a alerté vendredi dans ses voeux de Noël la déléguée générale de la FNTR, Florence Berthelot. "Même si cela ne fait plus la une des médias, on aspire à retrouver l'ordre public et une vraie liberté de circuler", a-t-elle ajouté.

L'Organisation des transporteurs routiers européens (Otre) avait de son côté interpellé Elisabeth Borne jeudi, demandant notamment le "versement d'un acompte sur le remboursement (de la) TICPE aux entreprises au titre de l'année 2019" et la "négociation d'un accord de transition énergétique dans le transport routier".

Vous êtes à nouveau en ligne