Marseille : les "gilets jaunes" s'invitent au 1er-Mai

FRANCE 3

À Marseille (Bouches-du-Rhône), un cortège de "gilets jaunes" a rejoint le traditionnel cortège syndical. Un symbole de la convergence des luttes désirée par les forces syndicales.

Au rond-point de l'Estaque à Marseille (Bouches-du-Rhône), lieu de rendez-vous symbolique depuis le début de la révolte des "gilets jaunes" en novembre, le mot d'ordre est celui de l'union en ce 1er-Mai. "On est là depuis le 17 novembre ce n’est pas le 1er mai qu'on va lâcher", souffle l'un d'entre eux. Certains voient en ce climat social des similitudes avec les révolutions de 1793 : "en 1789, 450 000 personnes obtiennent le droit de vote : les Sans-culottes sont exclus et sont descendus dans la rue. Je trouve des similitudes entre les révolutions de 1793 et les 'gilets jaunes'", souligne une vieille dame.

Séparations poreuses

"C'est la première fois de ma vie que je vais manifester avec des communistes et j'aimerais remercier monsieur Macron pour ça", ironise un "gilet jaune" de 47 ans. Marseille s'affiche comme le symbole du point de convergence des luttes avec des frontières poreuses entre les syndicats et les "gilets jaunes". Les camps se mélangent pour porter ensemble les revendications.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne