Marseille : de nombreux dégâts à réparer

FRANCE 2

Après les manifestations des "gilets jaunes" samedi 8 décembre, le retour à la normale se fait doucement à Marseille (Bouches-du-Rhône) lundi 10 décembre.

Opticiens, bijoutiers ou encore la boutique de l'Olympique de Marseille : toutes les vitrines de ces magasins installés sur la Canebière, à Marseille (Bouches-du-Rhône), ont été attaquées par des groupes de casseurs samedi 8 décembre au soir. "Je suis restée cloîtrée dans ma boutique jusqu'à passé 20 heures et là j'ai vu des scènes de guerre, à cause des bandes de jeunes qui défilent comme des sauvages", témoigne Nicole Richard Vespieren, caviste. Les affrontements entre forces de l'ordre et casseurs ont duré plusieurs heures, bien après la manifestation des "gilets jaunes". Du mobilier urbain a été dégradé et des poubelles brûlées.

Des mairies prises pour cible

Lundi 10 décembre au matin, l'heure est au nettoyage et à la stupéfaction dans ce quartier fréquenté de Marseille. Les mairies du 1er et 7e arrondissement ont également été prises pour cible par les casseurs. Les vitrines ont été brisées une à une. Les dégradations du week-end se chiffreront en dizaines de milliers d'euros dans la ville. À cela s'ajouteront les pertes des commerçants contraints de garder leurs rideaux baissés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne