Marine Le Pen : "Il faut dissoudre l'Assemblée nationale. Nous nous préparons à des élections anticipées"

Voir la vidéo
FRANCE 2

Marine Le Pen était l'invitée du 20 Heures de France 2. La présidente du Rassemblement national a notamment évoqué son plan d'urgence de sortie de crise et d'éventuelles élections anticipées.

"L'unité du pays est manifestement gravement mis en cause aujourd'hui. Il faut y répondre par le calme, la dignité, la modération et des solutions institutionnelles", a expliqué Marine Le Pen face à Anne-Sophie Lapix. "Or, face à cela, nous voyons un gouvernement qui attise la peur, suscite le désordre et, peut-être, tombe trop souvent dans la provocation. Je suggère un plan d'urgence de sortie de crise en trois étapes : faire voter en urgence la proportionnelle intégrale aux élections législatives, le référendum d'initiative populaire qui est réclamé à corps et à cri par le peuple français et la baisse du nombre de parlementaires. Dans un deuxième temps, il faut dissoudre l'Assemblée nationale. Dans un troisième temps, il faut revenir au peuple pour que puisse émerger à nouveau une Assemblée nationale qui soit représentative, re-légitimée et qui puisse ouvrir les dossiers absolument fondamentaux que sont la justice sociale, la justice fiscale et peut-être le dossier de l'immigration que l'on cherche à mettre de côté."

Quid des élections anticipées ?

"Nous nous préparons à des élections anticipées. Compte tenu de ce que je vois, de la manière dont le gouvernement hystérise le débat, jette les Français les uns contre les autres – notamment les "gilets jaunes" et les policiers – la seule issue possible et constitutionnelle à une crise telle que nous la vivons est le retour aux urnes et au peuple. Il n'y a que cela qui est susceptible de calmer la situation, ainsi qu'évoquer les grands sujets politiques".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne