Le Smic augmentera en 2019, mais ce sera sans coup de pouce

France 3

Le gouvernement dit entendre la colère des Français, mais pas question de donner au coup de pouce au Smic. Avec la suppression des cotisations maladie et chômage, l'heure travaillée passera à 10 euros bruts pour un million de personnes.

Dénonçant des fins de mois difficiles, les "gilets jaunes" réclament une hausse de leur pouvoir d'achat. La réponse du gouvernement a été claire mercredi 28 novembre : il n'y aura pas de hausse du salaire minimum. En janvier, comme chaque année, le Smic sera revalorisé selon un calcul prévu par la loi, rien de plus. Le dernier geste de l'État en faveur du salaire minimum date de l'élection de François Hollande. En 2012, il augmente de 2%. Aujourd'hui en France, un salarié sur dix est au salaire minimum : 1 184 euros nets par mois.

Les salaires en hausse

Les syndicats, comme FO, estiment que la décision de l'exécutif est une erreur. Si la hausse du Smic reste faible, les salaires ont augmenté en 2018 de 1,8% pour les non-cadres, moins que l'inflation prévue à 2,1%. Le patronat, CPME en tête, refuse une hausse généralisée des salaires. Pas de geste du gouvernement non plus pour les fonctionnaires. Le point d'indice sera toujours gelé en 2019.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne