Le référendum d'initiative populaire, une demande forte des "gilets jaunes"

FRANCE 2

La journaliste Nathalie Saint-Cricq revient sur deux mesures annoncées par Emmanuel Macron : le vote blanc et la reconnaissance de courants d'opinion. 

Certaines mesures annoncées par Emmanuel Macron lundi 10 décembre sont pour l'instant passées inaperçues. Le président souhaite la prise en compte du vote blanc et que des courants d'opinion soient mieux entendus. "La reconnaissance du vote blanc est une vieille demande, mais qui continue à avoir le vent en poupe. Cela ne coûte pas grand-chose et cela permet à chacun en votant de s'exprimer quand la classe politique qu'il a sous la main ne lui convient pas", rappelle la journaliste Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du 13 Heures de France 2.

Plus de proportionnelles

En ce qui concerne les courants d'opinion, "cela veut dire la proportionnelle (...) Emmanuel Macron s'était engagé dans sa campagne à ce qu'il y ait à peu près 15% de députés élus à la proportionnelle. Cela pourrait monter à 20%, 25%, comme le demande François Bayrou. On réfléchit aussi à des référendums d'initiative populaire, c'est une façon d'associer les citoyens à la gestion de la vie quotidienne des municipalités et des communes. C'est une demande très profonde des 'gilets jaunes' et je pense que c'est aussi une demande de l'ensemble de la société qui en a relativement marre d'être gouvernée d'en haut", analyse Nathalie Saint-Cricq.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne