Le point de départ de la manif parisienne des militantes féministes de #NousToutes déplacé à la demande de la préfecture

Des militantes de #NousToutes sur la place de la République, à Paris, le 29 septembre 2018.
Des militantes de #NousToutes sur la place de la République, à Paris, le 29 septembre 2018. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)

"A ceux qui nous demandent si nous avons envisagé d’annuler notre marche, la réponse est non. Les violences contre les femmes sont un enjeu social, politique, économique et culturel de premier plan, elles ne peuvent pas être reléguées au second rang", a écrit le mouvement, mercredi, dans un communiqué.

Il va y avoir du monde pour battre le pavé parisien, samedi. Outre la manifestation des "gilets jaunes", le mouvement féministe #NousToutes doit défiler dans la capitale. Mais il y a du changement. Les organisatrices ont annoncé, jeudi 22 novembre, que leur cortège partirait à 14 heures de la place de l’Opéra, à Paris, au lieu de la place de la Madeleine. Cette modification a été décidée "après plusieurs échanges, à la demande de la préfecture de police", précise le mouvement féministe né en septembre.

"NousToutes prépare depuis plusieurs mois cette marche citoyenne"

"À ceux qui nous demandent si nous avons envisagé d’annuler notre marche la réponse est non, tranche #NousToutes. Les violences contre les femmes sont un enjeu social, politique, économique et culturel de premier plan, elles ne peuvent pas être reléguées au second rang", fait valoir le mouvement. Et de poursuivre : "NousToutes prépare depuis plusieurs mois cette marche citoyenne."

Pour les organisatrices, il est hors de question de créer un "mouvement unitaire" avec les "gilets jaunes" : "Nos combats sont différents. #NousToutes ne veut pas de combat violent et n'est pas en accord avec certains slogans extrêmement sexistes qui ont pu être vus lors des manifestations des gilets jaunes", a expliqué à franceinfo une co-organisatrice.

Vous êtes à nouveau en ligne