Le grand débat national plus compliqué que prévu à organiser

Voir la vidéo
France 3

Le Premier ministre affirme que le grand débat national aura lieu à partir du 15 janvier. Mais le flou demeure. Seule certitude : certains sujets ne seront pas débattus.

Édouard Philippe a beau parler d'une "péripétie", la démission de Chantal Jouanno embarrasse le Premier ministre. Affirmant que tout sera prêt pour mardi 15 janvier, il a cependant reporté au lundi 14 janvier, le temps de trouver un nouveau patron pour piloter la concertation nationale.

"Pas de grand déballage"

Ce qui semble arrêté, ce sont les thèmes qui seront abordés : la transition écologique, la fiscalité, les services publics et la citoyenneté. Rien d'autre. "Le grand débat, ce n'est pas le grand déballage. Il n'est pas question de revenir sur des avancées dans notre droit, que ce soit l'IVG, la peine de mort (...) ou le mariage pour tous", a fait savoir Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement. Du côté de l'opposition, l'inquiétude grandit. L'exécutif assure qu'il tiendra compte du grand débat national. La réforme des institutions est repoussée au printemps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne