Le gouvernement se réunit avec des parlementaires pour mettre en application les annonces d'Emmanuel Macron

Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors d\'un point presse à son arrivée à l\'hôtel de Matignon, le 29 avril 2019 à Paris. 
Le Premier ministre, Edouard Philippe, lors d'un point presse à son arrivée à l'hôtel de Matignon, le 29 avril 2019 à Paris.  (BERTRAND GUAY / AFP)

Quatre ateliers, sur le calendrier parlementaire, la méthode de travail, la réforme constitutionnelle ou encore "les nouvelles solidarités", auront lieu lundi après-midi à Matignon.

Après les annonces, l'heure est à l'application. Quelques jours après les nouvelles promesses d'Emmanuel Macron, en réponse à la crise des "gilets jaunes", le gouvernement s'attelle à la mise en place et au financement de ces mesures, lundi 29 avril, lors d'un séminaire à Matignon pour lequel des parlementaires ont également été invités. 

Baisse de l'impôt sur le revenu, réorganisation profonde de l'administration, décentralisation, gestes pour les retraités, les aidants et les mères vivant seules... "Je sais que beaucoup sont impatients, le président de la République nous a demandé d'aller vite, il a raison. Et nous, nous sommes déterminés à faire vite et à faire bien", a déclaré le Premier ministre, Edouard Philippe, en préambule de cette "journée de travail intense".

Quatre ateliers lundi après-midi

Pour la première fois dans ce type de réunion, plusieurs représentants de la majorité – présidents de groupe à l'Assemblée et au Sénat, présidents de commissions, rapporteurs généraux – sont conviés à Matignon à partir de midi. Des députés avaient en effet vivement déploré ne pas avoir été mieux écoutés et associés lors de la crise des "gilets jaunes". "Avancer ainsi ensemble, c'est le meilleur moyen d'avancer plus vite et plus loin", a salué sur franceinfo Yaël Braun-Pivet, présidente de la commission des lois de l'Assemblée nationale. 

Quatre ateliers sont ensuite prévus dans l'après-midi. L'un d'entre eux sera consacré au calendrier parlementaire, qui devra anticiper l'embouteillage de textes législatifs jusqu'à l'été, et un autre se penchera sur la méthode de travail. Le séminaire travaillera aussi sur la réforme constitutionnelle lundi. Emmanuel Macron envisage désormais 20% de proportionnelle pour élire les députés, tout en concédant au Sénat une réduction moindre du nombre de parlementaires par rapport à son intention de départ (25% plutôt que 30%). Un atelier abordera enfin "les nouvelles solidarités", dont la dépendance et le statut des aidants, dans l'après-midi. 

D'après les informations du Parisien, les thèmes de la justice fiscale et de l'équité territoriale seront également évoqués lundi après-midi à Matignon. La délicate question du financement de ces mesures sera largement traitée, selon le quotidien francilien. D'autres points, tels l'abaissement de la vitesse à 80 km/h sur des routes départementales, pourraient aussi être abordés, d'après la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye.

Vous êtes à nouveau en ligne