La Réunion : du mouvement des "gilets jaunes" à la crise sociale

France 2

Sur l'île de La Réunion, la situation reste tendue. Chaque nuit, les émeutiers succèdent aux "gilets jaunes". Pourquoi la colère perdure-t-elle ? 

D'un côté, une vieille baignoire pour bloquer des dizaines de véhicules. De l'autre, un chariot de supermarché, tel un symbole du coût de la vie, devenu désormais l'un des principaux moteurs du mouvement des "gilets jaunes" à La Réunion. "Chez nous, manger du fromage c'est comme si chez vous, vous mangiez du caviar", dénonce l'un d'eux. Selon une étude de l'Insee de 2016, le prix moyen des produits alimentaires est 28% plus cher à La Réunion qu'en métropole.

Une question sociale partagée par les automobilistes

Alors cette question sociale soulevée par les "gilets jaunes", les automobilistes bloqués la comprennent parfaitement. Une révolte qui a dégénérée avec des pillages et des destructions. Non loin du port, les stigmates d'une journée de violence, avec des carcasses de véhicules brûlés. Une chose semble certaine, ces jeunes n'ont aucune intention de respecter le couvre-feu à La Réunion. Le mouvement des "gilets jaunes" est en train de se transformer sur l'île, en crise sociale.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne