Paris : la préfecture annonce avoir interpellé 60 personnes lors de la manifestation des "gilets jaunes"

Un policier muni d\'un lanceur de balles de défense, le 18 janvier 2020 à Paris.
Un policier muni d'un lanceur de balles de défense, le 18 janvier 2020 à Paris. (ESTELLE RUIZ / NURPHOTO)

Les forces de l'ordre, déployées en nombre dès le début d'après-midi samedi, ont utilisé gaz lacrymogènes et canons à eau.

Les débordements liés à la mobilisation des "gilets jaunes" ont conduit à 60 interpellations, indique dimanche 19 janvier à franceinfo la préfecture de police de Paris. Quelques milliers de manifestants ont défilé, samedi après-midi à Paris, à l'appel des "gilets jaunes", pour la 62e fois depuis le début du mouvement. Ils ont scandé des slogans à l'encontre d'Emmanuel Macron, des policiers et de la réforme des retraites.

Dès le début d'après-midi, il y a eu des tensions avec les forces de l'ordre, intervenues notamment dans le secteur de la gare de Lyon. Une baraque de chantier a été incendiée à quelques mètres de l'entrée de la gare. C'est là que le face-à-face s'est durci, dans ce cortège organisé pour le 62e samedi de mobilisation des "gilets jaunes". Les forces de l'ordre, déployées en nombre dès le début de l'après-midi, ont fait usage à de nombreuses reprises de gaz lacrymogènes mais également de canons à eau.

Après 18 heures, alors que les CRS appelaient les manifestants à évacuer la zone, plusieurs groupes se sont dispersés dans les rues alentour, allumant des feux de poubelles. Dans l'après-midi, plusieurs autres vidéos dénonçant les violences policières ont été partagées sur les réseaux sociaux.

Vous êtes à nouveau en ligne