La crise des "gilets jaunes" a coûté 0,2 point de croissance sur un trimestre, selon Bruno Le Maire

Des \"gilets jaunes\" manifestent devant un magasin Carrefour à Givors (Rhône), le 17 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" manifestent devant un magasin Carrefour à Givors (Rhône), le 17 novembre 2018. (JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

La précédente estimation était de 0,1 point de croissance perdu.

L'impact de la crise des "gilets jaunes" sur l'économie française est plus important que prévu, selon Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie a relevé à 0,2 point de croissance trimestrielle, jeudi 28 février, son estimation du coût économique de la crise des "gilets jaunes", contre 0,1 point auparavant.

"C'est un coût qui est très élevé, qui est de l'ordre de 0,2 point de croissance trimestrielle. C'est très important", a-t-il affirmé sur Public Sénat. "Les manifestations aujourd'hui ne mènent plus nulle part. Elles mènent à une impasse", a ajouté le ministre. Le 10 décembre, Bruno Le Maire avait déclaré que "les événements actuels devraient nous faire perdre 0,1 point de croissance".

Les "gilets jaunes" ont rassemblé samedi dernier, pour leur 15e week-end de mobilisation, plus de 46 000 manifestants en France dont 5 800 à Paris, d'après des chiffres du ministère de l'Intérieur.

Vous êtes à nouveau en ligne