L'ex-leader des "gilets jaunes" de Rennes passera devant le juge en janvier pour escroquerie

Un gilet jaune sur un rond-point (illustration).
Un gilet jaune sur un rond-point (illustration). (MICKAËL CHAILLOUX / RADIOFRANCE)

Plusieurs faits lui sont reprochés : abus de bien sociaux, fraude à Pôle emploi et travail dissimulé.

Gaétan H, ex-leader des "lapins jaunes", un groupe de "gilets jaunes" rennais, comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Rennes le 23 janvier 2020 pour escroquerie, rapporte France Bleu Armorique samedi 15 juin.

Il a été interpellé à son domicile mercredi 12 juin puis entendu par les enquêteurs et le parquet de Saint-Malo, concernant deux sociétés de charpente qu'il aurait dirigées. Plusieurs faits lui sont reprochés : abus de bien sociaux, fraude à Pôle emploi, travail dissimulé, escroquerie dont le montant est estimé à plusieurs milliers d'euros.

"On essaye de me salir"

L'ancien militaire de 34 ans est poursuivi pour n'avoir jamais cessé les activités de son entreprise de charpente, alors que celle-ci était liquidée depuis plusieurs années après une décision du tribunal correctionnel de Caen. La justice le soupçonne également de ne pas avoir déclaré ses employés d'une seconde entreprise.

Contacté par France Beu Armorique, Gaétan H., se défend de ces accusations. Il affirme qu'il n'a jamais été le dirigeant de ces sociétés, seulement commercial en contact régulier avec les clients. "On essaye de me salir, de me descendre", assure-t-il. Il risque cinq ans de prison.

Vous êtes à nouveau en ligne