Insultes antisionistes : un "gilet jaune" identifié

FRANCE 2

Quelques jours après les insultes antisionistes proférées à l'encontre d'Alain Finkielkraut, samedi 16 janvier, un des "gilets jaunes" a été identifié comme l'auteur principal des injures.

L'auteur principal des injures antisionistes adressées à Alain Finkielkraut, samedi 16 février en marge d'une manifestation des "gilets jaunes", a été identifié lundi 18 février. Il s'agit d'un homme originaire de Mulhouse (Haut-Rhin), déjà connu des services de police pour "outrage à agent public", qui serait, selon le ministère de l'Intérieur, proche des milieux salafistes. Dans cette affaire, Alain Finkielkraut a décidé de ne pas porter plainte, mais c'est le parquet qui a ouvert une enquête pour injure publique.

Définir le caractère raciste des injures

"L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne, explique la journaliste Anne-Claire Poignard, en duplex depuis le siège de la Police judiciaire, à Paris. Les policiers sont en train de revoir image par image les extraits pour identifier d'éventuels co-auteurs. (...) Toute la difficulté, dans ce dossier, sera d'établir si oui ou non, l'injure revêt un caractère raciste."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne