Incendie de la préfecture du Puy-en-Velay en 2018 : les quatre prévenus écopent de peines de deux à trois ans de prison

La préfecture de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, a été incendiée lors d\'un rassemblement de \"gilets jaunes\" qui a dégénéré, le 1er décembre 2018. 
La préfecture de Haute-Loire, au Puy-en-Velay, a été incendiée lors d'un rassemblement de "gilets jaunes" qui a dégénéré, le 1er décembre 2018.  (VINCENT JOLFRE / MAXPPP)

La préfecture de Haute-Loire avait été en partie incendiée le 1er décembre 2018 en marge d'une manifestation de "gilets jaunes". Quatre hommes ont été condamnés lundi 9 mars par le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay. 

Des peines de prison de deux ans à trois ans ont été prononcées lundi 9 mars à l'encontre des quatre hommes soupçonnés d'être impliqués dans l'incendie de la préfecture du Puy-en-Velay en décembre 2018, selon les informations de France Bleu Saint-Etienne Loire.

Pour trois d'entre eux, une peine de deux ans de prison a été prononcée. Chacun a écopé d'un sursis différent : 12 mois pour l'un, 14 mois pour un autre, et 18 mois de sursis pour le troisième. Pour un quatrième homme, une peine de trois ans a été prononcée, avec maintien en détention.

Quatre hommes de 21 à 37 ans

Des peines de deux ans à six ans de prison étaient requises. Les quatre hommes, âgés de 21 à 37 ans, étaient poursuivis pour "dégradation ou détérioration du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes" et encouraient jusqu'à dix ans d'emprisonnement.

Le 1er décembre 2018, en marge d'une manifestation des "gilets jaunes", plusieurs personnes avaient pénétré dans la cour de la préfecture en forçant les grilles avant d'être repoussées. Des projectiles enflammés avaient été lancés sur le bâtiment, déclenchant un incendie dans une annexe abritant des locaux administratifs.

Vous êtes à nouveau en ligne