Grand débat national : un casse-tête pour l’exécutif

France 3

Peut-on parler d'un nouveau coup dur pour Emmanuel Macron ? Oui, estime la journaliste Anne Bourse et c'est même polémique. La démission de Chantal Jouanno est une nouvelle épine dans le pied du président de la République.

Chantal Jouanno a jeté l'éponge mardi 8 janvier. Elle a prévenu Emmanuel Macron dans l'après-midi. Certes, il y a la question de son salaire. Mais depuis plusieurs semaines, il y avait des tensions entre l'exécutif et Chantal Jouanno sur l'organisation de ce débat. Elle n'a pas participé à certaines réunions à Matignon en décembre. Le gouvernement dit prendre acte de cette décision, sauf qu'il va devoir la remplacer, c'est-à-dire trouver quelqu'un au pied levé pour mener cette mission compliquée et probablement, sans être rémunéré(e).

Un débat qui divise au sein même de la majorité

On ne peut pas dire que ce débat national parte sur de bons rails. Censé apaiser la crise des "gilets jaunes", ce dernier vire au casse-tête pour Emmanuel Macron et Édouard Philippe. Il divise au sein même de la majorité entre les partisans d'un débat ouvert à tous les sujets et au contraire ceux qui veulent le limiter à quelques thèmes. En tout cas, il y en a un de plus ce soir, le salaire des hauts fonctionnaires. Mais on en saura plus le 9 janvier, puisqu'à l'issue d'un séminaire gouvernemental, le Premier ministre annoncera les modalités d'organisation de ce grand débat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne