Grand débat national : Emmanuel Macron s'invite à un débat citoyen

FRANCE 2

Emmanuel Macron a surpris tout le monde en s'invitant dans un débat citoyen, jeudi 24 janvier, dans la Drôme. Qu'en ont pensé les participants ?

Ces citoyens de Bourg-de-Péage, dans la Drôme, pensaient débattre avec le ministre de l'Agriculture. Surprise totale : jeudi 24 janvier, le chef de l'État s'invite pour plus de trois heures d'échanges. Le ton est direct, comme quand un "gilet jaune", installé à côté d'Emmanuel Macron, réclame une dissolution de l'Assemblée. Réponse cinglante du chef de l'État : "Changer le système, ce n'est pas seulement dire : 'je ne vais pas à l'élection, foutez le système en l'air, et moi je suis une colère, mais je n’ai pas de truc à proposer'. Ce n'est pas open-bar".

Un président "ouvert au dialogue"

Un agriculteur, qui se dit lui aussi "gilets jaunes", reproche le remplacement de l'ISF par l'impôt sur la fortune immobilière. Le président assume : "Est-ce qu'il y a deux ans, quand il y avait l'ISF, on vivait mieux et il y avait moins de SDF ? Non. Je ne l'ai pas fait pour faire un cadeau à des gens". Il rappelle la suppression, à terme, de la taxe d'habitation pour tous les foyers. Quand à l'idée du "RIC", le référendum d'initiative citoyenne, Emmanuel Macron n'y est pas opposé, mais met en garde, en assurant que "les décisions difficiles ne se prennent jamais par référendum"À la sortie, tout le monde n'est pas convaincu, mais un participant souligne tout de même que le président "a l'air ouvert au dialogue". L'entourage du chef de l'État promet d'autres surprises dans les semaines qui viennent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne