Grand débat : les Outre-mer difficiles à convaincre

France 3

Alors qu'Édouard Philippe se rendait jeudi 31 janvier à Lenax dans l'Allier dans le cadre du grand débat national, les "gilets jaunes" ont aussi eu un écho aux en Guyane ou à La Réunion. Des territoires régulièrement touchés par des conflits sociaux. Les députés ultra-marins vont avoir l'occasion de faire connaître leurs revendications ce vendredi 1er février à l'Élysée.

Le président de la République a invité 200 maires d'Outre-mer. Jocelyn Sapotille, maire de Lamentin, commune de 16 000 habitants en Guadeloupe, a une priorité : "Je parlerai surtout de la question de l'emploi et du chômage des jeunes."

"Des choses ont été faites"

Certains maires n'ont pas accepté l'invitation d'Emmanuel Macron, lassés par les promesses des présidents successifs. "Sous Sarkozy nous avons eu les États généraux, sous Hollande on a eu droit à la loi sur l'égalité réelle, sous Macron nous avons eu les Assises des Outre-mer, et on nous demande encore un grand débat", assène Éric Jalton, maire des Abymes en Guadeloupe.

Cette semaine, une délégation de "gilets jaunes" d'outre-mer a été reçue par la ministre Annick Girardin. "Je suis bien obligée de dire que des choses ont été faites. Ça ne fait pas 18 mois que le gouvernement se tourne les pouces" déclare la ministre.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne