Grand débat : des restitutions incomplètes

FRANCE 2

Toutes les contributions au grand débat national n'ont pas encore été analysées alors qu'Emmanuel Macron doit prochainement annoncer des décisions.

Cahiers de doléances, réunions du grand débat, propositions écrites... Tout devait remonter et être restitué. Or, une partie des contributions n'a pas encore été traitée. Des maires des Yvelines sont dépités. "Ce serait dommage parce qu'on a pas fait tout cela pour rien", regrette Didier Dumont, maire de Bennecourt. Sur 629 000 pages de contributions écrites, 389 000 ont été analysées par les prestataires du grand débat. Donc, près de 40% des contributions n'ont pas encore été traitées.

Le Président tire ses conclusions avant la fin de l'analyse des doléances

Pour sa défense, le gouvernement assure que ce retard était déjà signalé et que cela ne fausse pas le résultat. Selon un statisticien, l'échantillon analysé n'est pas forcément représentatif. "En l'absence de méthodologie claire, on ne peut pas dire grand chose", explique David Chavalarias, directeur de l'Institut des systèmes complexes de Paris. Emmanuel Macron annoncera ses décisions avant la fin de l'analyse de toutes les contributions. Mais le gouvernement assure que le Président n'ignore rien de l'attente des Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne