"Gilets jaunes" : Valence transformée en "ville morte"

Le rassemblement à la mi-journée à Valence-Sud.
Le rassemblement à la mi-journée à Valence-Sud. (Radio France - Diane Sprimont)

Alors que 6 000 à 10 000 "gilets jaunes" sont attendus à Valence samedi, les accès à la ville sont contrôlés et l'hypercentre est interdit, sauf aux habitants et aux commerçants sur présentation d'une carte d'identité et d'un justificatif de domicile ou d'activité.

La ville de Valence, dans la Drôme, a pris samedi 2 février en fin de matinée des allures de ville morte, rapportent France Bleu Drôme Ardèche et la journaliste de franceinfo sur place, alors que 6 000 à 10 000 "gilets jaunes" sont attendus pour une manifestation qui doit débuter à 13 heures.

Les manifestants se rassemblent actuellement au rond-point de Valence-sud, où doit démarrer le cortège, mais "beaucoup de 'gilets jaunes' ont du mal à se rendre au point de rendez-vous en raison des contrôles et des axes coupés", précise France Bleu. Steeven Lebee, l'un des organisateurs, estime que le rassemblement est pour l'instant "compliqué". "Pour l'instant c'est compliqué, parce qu'ils empêchent tout le monde de passer. Tout autour, il y a des dispositifs."

Les gens ne peuvent pas passer. On les filtre, on les bloque, on les met en garde à vue.Steven Lebeeà franceinfo

"On fait une manifestation qu'on annonce pacifique, y'a le préfet qui annonce 10% de casse, c'est juste un appel à la violence, donc on empêche de manifester, on stigmatise tout de suite les 'gilets jaunes', il n'y a pas moyen de manifester", a ajouté Steeven Lebee.

Les accès à la ville sont en effet contrôlés, et l'hypercentre est interdit sauf aux habitants et aux commerçants sur présentation d'une carte d'identité et d'un justificatif de domicile ou d'activité. De très nombreux policiers et gendarmes sont mobilisés, face à cette manifestation qui n'a pas été déclarée mais dont le parcours est connu: une boucle de 10 km qui partira et reviendra au rond-point de Valence-Sud.

Une manifestation non déclarée

"La manifestation n'est pas déclarée, a confirmé Steeven Lebee. Le principe de déclarer, c'est de donner l'information. L'information elle est sur l'évènement, sur le groupe [Facebook]. Le parcours a été communiqué, il n'y a pas besoin de déclarer ni de mettre un nom dessus."

Le centre de Valence est actuellement "vide" et gris, de fortes pluies étant attendues. "Il y a assez peu de monde dans le centre-ville, la plupart des boutiques ont baissé le rideau sur les conseils de la mairie et certaines banques ont mis en place des grands panneaux en bois", rapporte la journaliste de franceinfo sur place.

"Valence est sous cloche", selon le maire Nicolas Daragon. De fait, le marché a été annulé, il n'y a pas de transports en commun dans le centre-ville, les parkings souterrains ont été fermés, une grande partie du mobilier urbain a été démonté, et la circulation est limitée dans l'hypercentre aux seuls résidents et commerçants. Une situation qui va durer jusqu'à samedi 21 heures.

Vous êtes à nouveau en ligne