"Gilets jaunes" : une pétition en ligne réclame la mise en place du référendum d'initiative citoyenne

Priscillia Ludosky, le 18 décembre 2018 à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne).
Priscillia Ludosky, le 18 décembre 2018 à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). (VIOLAINE JAUSSENT / FRANCEINFO)

Lancée lundi, elle a déjà été signée par plus de 22 000 personnes. Le RIC est une revendication phare des manifestants.

Une pétition pour réclamer la mise en œuvre du référendum d'initiative citoyenne a été lancée, lundi 14 janvier. Le texte demande également "la baisse des taxes de première nécessité et des salaires des élus". Il a déjà recueilli plus de 22 000 signatures depuis son lancement.

Derrière cette initiative se trouve Priscillia Ludosky, l'une des figures du mouvement des "gilets jaunes". C'est elle, déjà, qui avait lancé une pétition "pour une baisse des prix du carburant à la pompe" à l'automne dernier. Son texte, qui avait dépassé le million de signataires fin novembre, s'était imposé comme l'un des actes fondateurs de la mobilisation.

"Il faut de l'expression citoyenne"

Le référendum d'initiative citoyenne, appelé communément RIC, est l'une des revendications les plus partagées par les "gilets jaunes". Sur ce point, Emmanuel Macron a émis quelques réserves, mardi 15 janvier, en lançant dans l'Eure le grand débat national. S'il a reconnu qu'une "réflexion sur nos différentes formes de démocratie" avait sa place dans le grand débat national, le chef de l'Etat estime qu'"on ne doit pas créer une situation de concurrence entre les formes de démocratie". "Si un référendum d'initiative citoyenne, chaque matin, peut revenir sur ce que les parlementaires ont voté, là on tue la démocratie parlementaire". Selon lui, "il faut de l'expression citoyenne mais il ne doit pas y en avoir sur tous les sujets".

Vous êtes à nouveau en ligne