"Gilets jaunes" : une mobilisation faible et plus calme

France 3

Le 25e samedi d'action des "gilets jaunes" a enregistré sa plus faible participation depuis le début du mouvement. 18 900 personnes ont été officiellement recensées. Plus du double selon les manifestants. Samedi 4 mai, c'était le retour sur les ronds-points pour certains, là où tout a commencé il y a cinq mois

Passage obligé près des hôpitaux, samedi 4 mai, pour le cortège parisien des "gilets jaunes". Et ce trois jours après l'intrusion dans l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Excepté quelques heurts à La Roche-sur-Yon (Vendée), les manifestations se sont déroulées dans le calme partout en France. L'objectif du 25e samedi, réinvestir les ronds-points.

Un chiffre historiquement bas

À Colombelle, près de Caen (Calvados), une Notre-Dame des "gilets jaunes" a été érigée. "Il nous a fallu moins de cinq ans pour la refaire, et ça n'a pas coûté 1 milliard", ironise un manifestant en référence aux dons récoltés pour la cathédrale Notre-Dame de Paris. À Lyon (Rhône), la mobilisation des "gilets jaunes" a rejoint celle pour le climat, dans une ambiance bon enfant. Le mot d'ordre : urgence sociale et climatique. Selon le ministère de l'Intérieur, il y avait 18 900 "gilets jaunes" mobilisés en France, la plus faible mobilisation depuis le début du mouvement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne