"Gilets jaunes" : une mobilisation à bout de souffle ?

Pour cette nouvelle journée de mobilisation parisienne, samedi 15 décembre, la participation a été divisée par quatre par rapport à la semaine passée.

Une étrange minute de silence a eu lieu aux pieds de l'Opéra Garnier à Paris, samedi 15 décembre. Aussitôt ont été rappelées des revendications portées par les "gilets jaunes", depuis près d'un mois. "Nous, 'gilets jaunes', exigeons une baisse sérieuse de toutes les taxes et impôts sur les produits de première nécessité", commence à lister un manifestant. Pour cette nouvelle journée de mobilisation parisienne, beaucoup moins de 'gilets jaunes' se sont rassemblés. Quelques face-à-face ont été tendus. Des interpellations ont eu lieu, alors qu'un peu plus loin, les manifestants tentent d'amadouer les forces de l'ordre.

8 000 policiers et gendarmes mobilisés

"On ne lâchera pas, on va rester là de toute façon, même avec de la lacrymo ou des coups", affirme une manifestante. Sur les Champs-Élysées, dans l'après-midi, l'ambiance était confuse. Des grappes de "gilets jaunes" font des allers-retours. Nombre de protestataires le reconnaissent, la mobilisation est nettement plus faible que la semaine dernière. 8 000 policiers et gendarmes avaient à nouveau été mobilisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne