"Gilets jaunes" : un nouveau samedi de manifestations sous haute surveillance

FRANCE 3

Le dispositif de sécurité a été complètement revu à la hausse pour empêcher que ce 19e samedi de mobilisation des "gilets jaunes" ne ressemble au précédent, lorsque les Champs-Élysées avaient été ravagés.

L'avenue des Champs-Élysées (Paris) sous haute surveillance, samedi 23 mars. Pour pouvoir y accéder, il faut passer les contrôles. Chaque sac est fouillé alors que l'avenue est fermée à toute manifestation. Pour l'instant tout se déroule dans le calme. "Un maximum de contrôles en amont avec vérification des sacs notamment pour vérifier si les gens n'ont pas d'objets dangereux ou du matériel de protection assez lourd pour venir sur le secteur", commente le capitaine Pierre Puente, de la brigade de répression de l'action violente.

"Ne pas subir, ne pas laisser faire"

Un dispositif renforcé qui s'appuie notamment sur cette nouvelle unité anticasseurs, plus réactive selon le préfet de Police Didier Lallement, qui joue la carte de la fermeté : "Ne pas subir, ne pas laisser faire les destructions, intervenir immédiatement et être très réactif". C'est une journée test pour le gouvernement qui veut éviter à tout prix les débordements.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne