"Gilets jaunes" : un dépôt de carburants de Gironde bloqué pendant la nuit

France 2

Les porte-parole des "gilets jaunes" seront reçus vendredi 30 novembre par le Premier ministre. En attendant, la mobilisation continue. Depuis mercredi soir, des manifestants ont bloqué l'accès du dépôt de carburant d'Ambès, en Gironde.

Les "gilets jaunes" ont été évacués par les gendarmes près de Saint-Vincent-de-Paul (Gironde) et leur feu a été éteint par les pompiers jeudi 29 novembre. Depuis la veille au soir, ils bloquaient l'accès au dépôt de carburants d'Ambès, près de Bordeaux (Gironde). "Ils bloquent, ils éteignent tout le feu et puis voilà, cela n'a servi à rien ce que l'on a fait, parce que l'on n’était pas assez", indique Julien, coordinateur des "gilets jaunes". De la déception après plusieurs heures passées près de ce rond-point. Les échanges avec les gendarmes sont tendus.

Plusieurs livreurs bloqués

L'objectif initial des "gilets jaunes" était de bloquer l'accès au dépôt de carburant d'Ambès pour faire perdurer le mouvement. Jeudi matin, l'un d'entre eux expliquait : "On est passé du rond-point au blocage de raffinerie, on était les derniers sur Bordeaux à ne pas l'avoir fait". Le blocage n'aura duré que quelques heures, assez pour forcer l'arrêt de plusieurs livreurs de carburant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne