"Gilets jaunes" : un an après, que reste-t-il de la colère ?

FRANCE 3

Il y a un an, le mouvement des "gilets jaunes" lançait des mois de blocages et forçait le gouvernement à engager des mesures pour le pouvoir d'achat. Les manifestants sont-ils toujours mobilisés ? 

Florence Lavenu porte le gilet jaune comme uniforme au travail. Il y a un an, cette femme de ménage à temps partiel de 55 ans répond à un appel à manifester lancé sur internet. Son gilet jaune devient alors son étendard. "On pensait que c'était pour une journéen et en fait c'est un moment qui a duré pour nous quatre semaines", raconte-t-elle. En quelques jours, le rond-point se transforme en campement de fortune. La quinquagénaire devient la porte-parole de ses camarades.

Une peur du lendemain toujours présente

Un an après, son statut n'a pas changé : toujours à temps partiel, elle a quand même bénéficié de l'augmentation de la prime d'activité, avec 100 € de plus par mois. Si certaines revendications ont pu être entendues, la peur du lendemain reste bien présente. Rémi a récemment appris que son employeur allait procéder à un plan social. Une cinquantaine de salariés vont être licenciés. Après vingt-neuf ans dans cette entreprise, il craint de se retrouver sans travail et compte bien exprimer sa colère avec les "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne