"Gilets jaunes" : un 22e samedi assez tendu

France 3

Il y avait plus de "gilets jaunes" samedi 13 avril que la semaine dernière. Ils étaient 31 000 selon le ministère de l'Intérieur pour la 22e journée de mobilisation. Quelques débordements sont à signaler, notamment à Toulouse (Haute-Garonne).

Tirs de projectiles, lacrymogènes et incendies de rue samedi 13 avril à Toulouse (Haute-Garonne) pour cette première manifestation depuis l'instauration de la loi anti-casseurs. Ce 22e samedi a été marqué par des tensions entre manifestants et forces de l'ordre. "Il n'y a jamais eu de manifestations qui durent cinq mois. À un moment donné, le gouvernement doit écouter. Cela ne sert à rien de faire une campagne de communication payée par le contribuable", explique Maxime Nicolle, un des porte-parole des "gilets jaunes".

L'appel des associations

À Roanne (Loire), plusieurs centaines de manifestants étaient également en place. Après quelques incidents, la marche a pu continuer dans le calme. À Paris, 1 300 "gilets jaunes" selon la police ont rejoint la marche pour le droit de manifester organisée par plusieurs associations.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne