"Gilets jaunes" : trêve ou mobilisation ?

France 2

Alors que le nombre de manifestants diminue, certains "gilets jaunes" se donnent rendez-vous samedi 29 décembre dans les rues de Paris.

À quelques kilomètre du fort de Brégançon (Var), une quarantaine de "gilets jaunes" sont bloqués par les gendarmes, vendredi 28 décembre. Persuadés qu'Emmanuel Macron séjourne dans la résidence, ils espéraient lui délivrer un message. À la veille d'une nouvelle journée de mobilisation et comme chaque semaine depuis le début du mouvement, des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux. Sur cette page Facebook, près de 9 000 personnes annoncent qu'elles se rendront à Paris. 60 000 "gilets jaunes" se disent intéressés par la manifestation.

Mobilisation le 31 décembre

Impossible de savoir quelle sera l'ampleur de cette journée d'action. Mais sur les Champs-Elysées (Paris), les touristes ont pris leur précaution. "C'est dangereux le samedi, c'est pour ça que nous sommes là aujourd'hui [vendredi] et pas demain", raconte l'un d'eux. Même inquiétude du côté des commerçants. À Toulouse (Haute-Garonne), la vitrine d'une agence immobilière a été brisée, samedi 22 décembre. Près de Lyon (Rhône), une soixantaine de "gilets jaunes" a tenté de bloquer la raffinerie de Feyzin. Partout en France, la manifestation de samedi 29 décembre s'annonce moins suivie que les semaines précédentes. Mais certains "gilets jaunes" préviennent qu'ils manifesteront à nouveau le soir du 31 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne