"Gilets jaunes" : retour sur les incidents survenus lors du neuvième samedi de mobilisation

FRANCE 3

Pour l'"acte 9" du mouvement des "gilets jaunes" samedi 12 janvier, 84 000 personnes étaient dans les rues dans toute la France. Un regain de mobilisation à l'approche du grand débat national, mais il y a eu moins de violences.

Des vitrines brisées, des murs tagués, à Nîmes (Gard), les casseurs s'en sont pris aux devantures des agences bancaires du centre-ville pour ce neuvième samedi de mobilisation des "gilets jaunes". Des actes de vandalisme qui choquent les riverains. À Caen (Calvados), on remet également la ville en ordre. Ce chantier du futur tramway a été une nouvelle fois pris pour cible par les "gilets jaunes" samedi 12 janvier. Des barrières ont été incendiées et quatre personnes ont été interpellées.

Des manifestations moins violentes que les semaines précédentes

Des incidents ont également été à déplorer à Marseille (Bouches-du-Rhône), Bar-le-Duc (Meuse) ou encore Bordeaux (Gironde) où les affrontements se sont poursuivis toute la soirée, faisant plusieurs blessés. Des journalistes ont également été pris à partie, comme à Rouen (Seine-Maritime) où le garde du corps d'un journaliste a été roué de coups à terre et a dû être hospitalisé. Pourtant dans l'ensemble, les manifestations ont été moins violentes que les semaines précédentes, grâce notamment à une structuration du mouvement.

Vous êtes à nouveau en ligne