"Gilets jaunes" : qui va payer les dégâts ?

En marge des manifestations des "gilets jaunes" à Paris le week-end du 1er décembre à Paris, de nombreux commerces et voitures ont été détruits par des manifestant. Qui va prendre en charge le coût de ces dégâts ?

Boutiques éventrées, voitures incendiées et mobilier urbain arraché, voilà le bilan des affrontements qui ont eu lieu à Paris, samedi 1er décembre. En tout, des millions d'euros de dégâts, mais qui va payer la facture ? Parmi les sinistrés, des commerçants. Chez cet opticien, l'activité est à l'arrêt, puisque tout a été volé ou cassé. Le directeur, qui a appelé son assureur à la première heure, craint de devoir payer le prix fort. Pour être remboursés par leurs assurances, les commerçants doivent aussi avoir souscrit à une garantie émeutes et mouvements populaires, généralement présents dans les assurances multirisques. Si ce n'est pas le cas, ils peuvent faire un recours contre l'État, et c'est lui, dans ce cas, qui pourrait régler la facture.

Et les particuliers ?

De nombreux dommages également chez les particuliers. Au total, 55 automobiles ont été brûlées le week-end dernier. Si votre voiture a été endommagée, les réparations seront prises en charge par les assureurs. En revanche, si la voiture a été incendiée, seuls les propriétaires ayant souscrit à une garantie incendie seront dédommagés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne