"Gilets jaunes" : quelques centaines de manifestants défilent à Paris, Toulouse ou Bourg-en-Bresse

Des participants à une précédente manifestation des \"gilets jaunes\" à Paris, le 13 juillet 2019.
Des participants à une précédente manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 13 juillet 2019. (ESTELLE RUIZ / AFP)

Il s'agit du 41e samedi consécutif où sont organisées des manifesations dans le cadre de ce mouvement. Les défilés se sont déroulés sans heurts notables.

Ils sont beaucoup moins nombreux qu'à l'automne, mais restent déterminés. Quelques centaines de "gilets jaunes" ont défilé à Paris, samedi 24 août. Le cortège, encadré par un important disposif policier, s'est réuni sans incidents. Le G7, qui s'ouvre samedi à Biarritz, s'est invité parmi les sujets de colère des manifestants.

Plusieurs d'entre eux brandissaient par exemple des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "G7 --> non, Gfaim --> oui""G7 pour les uns, plus rien pour les autres", ou "G7 centimes pour finir le mois", indiquaient des messages similaires à Toulouse.

Opération "péage gratuit" en Loire-Atlantique

"Cela fait trois mois que je n'étais pas venu, avec les vacances, la fatigue. Et là je me suis dit 'Faut que je revienne', parce qu'il n'y a rien qui a changé, rien du tout", a déploré Anthony, un jeune homme de 28 ans. Comme lui, les manifestants ont martelé des revendications similaires à celles entendues tous les samedis.

Ils demandent "la même chose qu'il y a neuf mois", ont ainsi expliqué à l'AFP Annie, 72 ans, et Stéphanie, 45 ans, une mère et sa fille originaires de Seine-et-Marne. Un autre manifestant, Olivier, 48 ans, défendait le référendum d'initiative citoyenne (RIC), expliquant que "ça existe en Suisse, en Californie, en France ce serait très bien, ce ne serait pas l'anarchie pour autant".

A Toulouse, environ 200 "gilets jaunes" ont manifesté en centre-ville. Pour la première fois depuis des semaines, l'accès à la place du Capitole ne leur était pas interdit, et ils ont pu l'investir brièvement. Entre 250 et 300 personnes ont manifesté à Bourg-en-Bresse (Ain). D'autres "gilets jaunes" se sont réunis samedi matin pour une opération "péage gratuit" au péage d'Ancénis (Loire-Atlantique), sur l'A11, dans le sens Nantes-Angers.

Il s'agit du 41e samedi de mobilisation consécutif du mouvement des "gilets jaunes".

Vous êtes à nouveau en ligne