"Gilets jaunes" : près de 4 enquêtes sur 10 classées sans suite

FRANCE 2

Depuis le début des manifestations des "gilets jaunes", près de 200 enquêtes ont été ouvertes, juste à Paris. Près de 4 sur 10 ont été classées sans suite. 

La plainte de la mère de Lilian, blessé à la mâchoire par un tir de LBD en marge d'une manifestation de "gilets jaunes" à Strasbourg (Bas-Rhin), a été classée sans suite. La journaliste Sophie Neumayer révèle que le nombre de classements sans suite des enquêtes liées aux manifestations des "gilets jaunes" est "important". Sur les 146 enquêtes clôturées par la police des polices à Paris, 54 ont été classées sans suite à ce stade soit près de 4 sur 10. En général, la justice considère que l'infraction n'est pas suffisamment caractérisée ou alors que le policier n'a pas pu être identifié.

18 enquêtes confiées à un juge d'instruction

Depuis le début des manifestations des "gilets jaunes" près de 200 enquêtes ont été ouvertes, rien qu'à Paris. De nombreuses enquêtes sont toujours en cours pour des faits plus graves. 18 ont été confiés à un juge d'instruction. Dernièrement, deux policiers ont été convoqués au tribunal correctionnel d'ici la fin d'année pour des faits qui remontent au 1er mai dernier. Il s'agit d'un policier qui avait giflé un manifestant et un autre qui avait jeté un pavé sur un contestataire.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne