"Gilets jaunes" : premières pénuries dans les magasins

France 3

Après plus de douze jours de mobilisation, des magasins et des grandes surfaces ont du mal à s'approvisionner.

Dans un supermarché de Sète (Hérault), les rayons sont vides. Les denrées non périssables sont devenues introuvables. Plus de pâtes, de riz ou encore de sucre, car les entrepôts de Nîmes (Gard) qui approvisionnent cette grande surface sont bloqués par les "gilets jaunes". Depuis le début du mouvement, le chiffre d'affaires a été divisé par deux et au blocage, s'ajoute le comportement des clients qui remplissent leurs caddies pour stocker des produits. "J'ai entendu des personnes qui disaient que c'était comme pendant la guerre, mais je pense que cela va se débloquer", témoigne une cliente. 

Des dizaines de stations-service en pénurie

À Marseille (Bouches-du-Rhône), c'est le même problème, mais ce sont les produits frais qui ont déserté les rayons.Il n'y a plus de viande, plus d'oeufs ou encore plus de lait bio relatent les clients, résignés. "Il faut faire avec", explique une femme en sortant du supermarché. Dans le Sud Est, l'approvisionnement en carburant est également une source d'inquiétude. En effet, plusieurs dizaines de stations-service sont déjà en pénurie dans la région. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne