Gilets jaunes : pas de cagnotte pour l'ancien boxeur Christophe Dettinger

France 3

La justice a tranché : l'ex-boxeur "Gilet jaune", Christophe Dettinger, ne pourra pas toucher sa cagnotte de 145 000 euros. Les dons avaient afflué pour soutenir ce leader en garde à vue après avoir frappé des gendarmes.

Il y a deux ans, le 6 janvier 2018, au cours de la 8ème manifestation des "Gilets jaunes", des images montraient Christophe Dettinger s'avancer vers des gendarmes mobiles, et les frapper. Ses coups étaient précis, puissants et ont fait reculer les gendarmes. L'homme fait 1m91, est aujourd'hui âgé de 38 ans et est un ancien boxeur professionnel, champion de France de sa catégorie en 2007. Recherché par les autorités au lendemain de la manifestation, il a fini par se rendre avant de justifier ces actes dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Le tribunal a prononcé la nullité de la cagnotte

Son placement en détention provisoire avait ému les "Gilets jaunes" qui ont aussitôt créé une cagnotte Leetchi pour "payer ses frais de justice". La somme a très vite dépassé les honoraires des avocats. Leetchi refuse alors de verser la totalité de la cagnotte à son épouse, qui a saisi la justice. Mercredi 6 janvier, le tribunal a prononcé la nullité de la cagnotte pour "non-respect des termes de ce contrat", basé sur un trouble à l'ordre public. Les donateurs seront remboursés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne