"Gilets jaunes" : mobilisation en demi-teinte

France 2

Les "gilets jaunes" ont enchaîné leur septième samedi de mobilisation le 29 décembre. Les rassemblements ont battu leur plein en régions.

Dans les rues de Toulouse (Haute-Garonne), samedi 29 décembre, une foule plus dispersée pour ce septième samedi de mobilisation des "gilets jaunes". Selon la préfecture, 1 300 "gilets jaunes" se sont rassemblés, deux fois moins que la semaine dernière. Mais ils se disent toujours aussi déterminés. "On veut une justice, on veut arrêter de manger des miettes", témoigne une manifestante. En fin de journée, des échauffourées éclatent. Les forces de l'ordre font usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Quelques heurts ont également eu lieu à Bordeaux (Gironde). Des manifestants érigent des barricades et mettent le feu à des poubelles. La manifestation a rassemblé 2 400 personnes selon la préfecture. Autant que samedi dernier.

800 manifestants à Paris

Même détermination à Marseille (Bouches-du-Rhône), dans une ambiance bon enfant. À Calais (Pas-de-Calais), des "gilets jaunes" bloquent l'autoroute A16 pendant plusieurs heures. Certains automobilistes exaspérés forcent le passage malgré les risques. À Paris, en revanche, les cortèges sont plus modestes. 800 manifestants contre 2 000, samedi dernier. Des heurts ont éclaté près des locaux de BFMTV et de France Télévisions. Par petits groupes, les manifestants se dispersent et font face à l'impatience des riverains. Selon la préfecture de police, 57 personnes ont été interpellées dans la capitale

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne