"Gilets jaunes" : manifestations interdites en région

FRANCE 3

Samedi 30 mars, plusieurs villes ont interdit les manifestations des "gilets jaunes", comme à Bordeaux (Gironde) ou à Avignon (Vaucluse).

Une première en cinq ans. Samedi 30 mars, le Palais des papes restera porte close. Avignon (Vaucluse), ville morte et inaccessible. Les autorités ont décidé de fermer la gare, les parkings, une partie des axes autour des remparts, et même le pont d'Avignon. Les commerçants redoutent un samedi noir pour leurs affaires. Selon Stéphane Requin, restaurateur, "ça peut peser 30, 40, 50% du chiffre d'affaires de la semaine, sur le mois de mars, en plus il fait beau, donc c'est un vrai manque à gagner". La manifestation a été interdite, mais 2 500 "gilets jaunes" sont attendus, alors certains commerçants ont décidé de se protéger.

Bordeaux et Saint-Étienne se barricadent

Mais c'est à Bordeaux (Gironde) que la mobilisation pourrait être la plus importante. Des leaders du mouvement comme Maxime Nicolle ou Éric Drouet ont prévu de s'y retrouver. Mais la police redoute que le cortège des "gilets jaunes" soit envahi par des casseurs et évoque même la présence possible d'une centaine de black blocs. Le maire, Nicolas Florian, décrète "la ville morte". "Je demande aux commerçants de bien baisser leurs rideaux, de se protéger et je demande aux Bordelais et Bordelaises de rester chez eux", ajoute-t-il. À Saint-Étienne (Loire), les commerçants se barricadent déjà. Et les chantiers ont été sécurisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne