"Gilets jaunes" : les principaux syndicats se réunissent pour "trouver des points de convergence"

Manifestation de \"gilets jaunes\" le 1er décembre à Paris.
Manifestation de "gilets jaunes" le 1er décembre à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Les cinq confédérations syndicales doivent "faire le bilan et voir ce qui peut être fait en commun", jeudi.

Une rencontre au sommet entre dirigeants syndicaux : près d'un mois après le début de la mobilisation des "gilets jaunes", les leaders des cinq grandes confédérations syndicales, CGT, CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC, ainsi que ceux de l'UNSA, la FSU et Solidaires, ont décidé de se retrouver à Paris, jeudi 6 décembre. La réunion, qui se tient à huis clos au siège de la CFDT, vise à trouver des points de convergence entre les organisations.

"Négociations salariales digne de ce nom"

Le symbole est fort. La CFDT et la CGT affichent souvent leurs divisions mais les deux syndicats savent se parler quand le contexte social devient explosif. Depuis le début de la mobilisation des "gilets jaunes", chaque syndicat a fait des propositions dans son coin. Avec la sensation d'être parfois inaudible. L'idée, avec cette rencontre, c'est de voir si un constat peut être partagé. Comme sur la question centrale du pouvoir d'achat. 

"Pour la CFDT, l'enjeu est d'obtenir des négociations salariales digne de ce nom, des négociations dans les branches qui fassent décoller les minimas de branche du smic, explique Marylise Léon, de la CFDT. Et puis, il y a aussi des sujets sur lesquels on peut trouver des points de convergence en tant qu'organisation syndicale, sur le transport, sur les difficultés d'accès au logement de beaucoup de salariés par exemple. L'idée est d'avoir une réunion pour partager, pour vont ." 

Les syndicats veulent aussi pousser le patronat à entrer dans le débat, sur la nécessité d'augmenter les salaires.

Vous êtes à nouveau en ligne