"Gilets jaunes" : les étudiants dans le mouvement

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Avec le blocage de l'université Paris 3, les étudiants et lycéens se mobilisent-ils aux côtés des "gilets jaunes" ?

"Il y a un ras-le-bol général de tout le monde. Les étudiants et les lycéens vont commencer à se mobiliser. Ça boutAprès  et il est tend que la cocotte explose", explique Enzo Pegard, un lycéen. Les étudiants de la fac Paris 3 bloquent leur établissement pour protester contre la précarité. C'est en cela qu'ils rejoignent les revendications des "gilets jaunes". "J'habite à Pantin (Seine-Saint-Denis), on habite dans un HLM avec ma mère qui est caissière, on a un loyer à 700 euros. Ma mère n'arrive pas à joindre les deux bouts. Je suis boursier au Crous. Comment on peut voir un avenir quand on a si peu ? Ce n'est pas normal qu'un 9 m² à Paris coûte 600 euros. On ne peut pas vivre comme ça. Nous, les étudiants, on a tout intérêt à rejoindre le mouvement des "gilets jaunes"", précise de son côté un autre étudiant, Yann N'Gou.

Une mesure contraire aux valeurs de Paris 3

Les étudiants sont surtout mobilisés contre la hausse des frais de scolarité pour les étudiants étrangers. Ces frais vont être multipliés par 16 à la rentrée prochaine et les étudiants étrangers représentent 24% des inscrits à Paris 3. Cette hausse des frais inquiète aussi les professeurs. "C'est contraire aux principes que nous défendons à l'université Sorbonne-Nouvelle, de l'accès à l'éducation", selon l'enseignant de géographie, Sébastien Velut.

Vous êtes à nouveau en ligne