"Gilets jaunes" : les engagés de la première heure toujours mobilisés

FRANCE 2

France 2 est allée, en cette fin du mois d'août, à la rencontre des "gilets jaunes" engagés depuis le début du mouvement. Ils restent mobilisés, malgré les mesures du gouvernement.

Emmanuel Macron a pour résolution de rentrée de retenir les leçons du mouvement des "gilets jaunes". Mais les mobilisés de la première heure sont-ils convaincus par le revirement du chef de l'État ? Céline Gravade n'a jamais quitté le rond-point de Fréjus (Var) qu'elle avait investi avec ses amis au début du mouvement. Mais le vêtement symbolique a été remisé pour le moment. "On ne le porte pas, sauf en manifestations, pour la simple et bonne raison qu'on subit des répressions", assure-t-elle.

"Il a envoyé de la poudre aux yeux"

En janvier 2019, elle avait rencontré Mounir Mahjoubi, alors secrétaire d'État au Numérique. Et malgré le grand débat national, elle ne voit pas de changement notable. "Il a envoyé de la poudre aux yeux", explique Céline Gravade à, propos d'Emmanuel Macron. "Je vous mets au défi de trouver quelqu'un qui vous dit : 'Moi, je vis mieux depuis cette annonce'", s'insurge-t-elle.

À Marseille (Bouches-du-Rhône), Jean-Jacques planifie les prochaines mobilisations, et reste persuadé que le mouvement n'est pas encore essoufflé. Des dossiers brûlants comme la réforme des retraites pourraient redonner vie aux "gilets jaunes", selon lui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne